Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le sport dans tous ses états

Le sport dans tous ses états

Actualités, histoires extras-sportives, crises, défaillance du système..Les ingrédients sont là, c'est parti pour la recette!

City/Real et Atlético/Bayern : retour sur deux chocs

City/Real et Atlético/Bayern : retour sur deux chocs

Cette semaine, c’était le retour de la Ligue des Champions. Deux demi-finales, deux chocs, un qui a tenu toutes ses promesses et un autre qui a déçu. City/Real et Athlético/Bayern étaient les deux matchs du dernier carré. Retour sur les confrontations.

Mardi : City/Real

C’était le jour de gloire, deux grosses écuries, des noms ronflants et de quoi donner des frissons aux spectateurs. Finalement, la seule chose intéressante était de savoir si Zidane allait encore craquer son pantalon de costume et il l’a fait! A croire qu’il s’habille chez Celio ou au marché ! A part ça, une première mi-temps terne, des passes manquées, du déchet technique des deux côtés et très peu d’occasions nettes. La faute aussi à une attaque Madrilène décimée : Ronaldo même pas sur la feuille de match et Benzema qui sort à la mi-temps, insuffisamment remis de sa douleur à la cuisse. A ce stade de la compétition, jouer avec Vasquez et faire rentrer Jésé quand on s’appelle le Real c’est presque indigne. Ces joueurs n’ont pas encore le niveau pour évoluer dans le dernier carré de Ligue des Champions. Au retour des vestiaires, le Real a pris un peu le dessus sur une équipe de City où De Bruyne a été trop seul et trop imprécis. Une tête de Ramos sur un centre de Toni Kroos (54e) réveilla le Real. Sergio Aguéro était absent des débats à part une grosse occasion. Fernando et Fernadinho ne sont pas les meilleurs amis du ballon mais quand il s’agit de défendre sur l’homme et de courir, ils répondent présents. Un arrêt de grande classe de Joe Hart devant Pépé à la fin et le match est arrivé à son terme. Il ne restera surement pas dans les annales. Mais Hart a montré qu’il était un gardien de grande classe.

Quelques Stats :

43% : c’est le pourcentage de match gagné par le Real sans Ronaldo.

4 : nombre de tirs cadrés (3 pour Madrid, 1 pour City)

30 : fautes du match (20 pour City, 10 pour Madrid)

Mercredi : Atlético Madrid / Bayern Munich

Finalement, l’Atlético est inusable. Comme à chaque match, l’équipe de Simeone joue de la même façon et c’est toujours aussi efficace. Nous n’allons pas revenir sur la composition de l’équipe allemande mais Guardiola risque de passer ses dernières semaines en Bavière à se faire critiquer. Muller et Ribéry sur le banc, Bernat à la rue et Coman est un joker de luxe, pas un titulaire en demi-finale. Bref passons. Un premier acte avec de l’intensité : pressing intense, harcèlement des milieux adverses, application défensive et solidité à toute épreuve. C’était du grand Atlético. Et au beau milieu de ça, un but que Messi n’aurait pas renié. Double contact, passement de jambes et frappe du gauche. Saul a régalé et la défense du Bayern n’a plus qu’à dire bravo. La première mi-temps idéale. La deuxième a été beaucoup plus longue pour les Espagnols. Ils se sont mis à défendre à onze derrière et se sont contentés de ressortir le ballon. Le Bayern à montré un autre visage, plus conquérant. Le pressing était aussi moins intense, surement du à la fatigue. Xabi Alonso, qui aurait du être le créateur de cette équipe Allemande, a sombré. Des occasions, des espaces mais en face il y avait la grinta. Simeone a fini le match aussi fatigué que ses joueurs vu la débauche d’énergie sur le banc. Un éclair de Torres et un poteau en deuxième mi-temps, voila une des rares occasions concédées par Munich. Bref, ce match était magnifique et l’Atlético est un exemple à suivre pour de nombreuses équipes (notamment en Ligue 1). Mais ces derniers jouent encore le titre en Liga et devront aligner les meilleurs joueurs Samedi alors que le Bayern peut faire tourner. Le match retour s’annonce palpitant. Vivement Mardi.

Quelques stats :

70% : chiffre de possession pour le Bayern

20 : nombre de tirs pour le Bayern

8 : tirs cadrés par le Bayern

7 : nombre de fautes pour l’Atlético

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article