Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le sport dans tous ses états

Le sport dans tous ses états

Actualités, histoires extras-sportives, crises, défaillance du système..Les ingrédients sont là, c'est parti pour la recette!

Joueurs responsables, Blanc coupable!

Joueurs responsables, Blanc coupable!

Certains ne voulaient pas descendre du car, le PSG n'arrive même pas à y monter!

Depuis 4 ans , le PSG n'arrive pas à monter dans le bus qui mène au dernier carré de la C1.

Blanc, les joueurs, Nasser, la Ligue 1 : mais qui est coupable?

Quatre fois, c'est trop! Le PSG a une fois de plus déçu, ne montrant rien ou presque durant la double confrontation contre City. Et dire que l'équipe Anglaise n'était pas flamboyante. Les causes de la défaite sont nombreuses mais mettons de côté les absents tout de suite. Certes, Verrait, Matuidi, Luiz n'étaient pas là, mais Touré, Kompany, Sterling non plus!

Allons chercher le déroulement des deux rencontres. L'aller et les deux buts pris au Parc. Deux de trop à ce niveau pour espérer une qualification. Un Ibra qui rate un pénalty et un face à face avec Hart. Alors l'Ibra formidable, qui fracasse la ligue 1 (aussi bien dans les performances que dans les propos) était lui aussi absent des débats. Des occasions manquées, un impact presque nul sur les deux matchs. Bref, Ibra s'est fait Zlatané par City.

Faut-il dire que c'était Mangala en face? Un défenseur qui n'est pas ami avec le ballon mais quand il s'agit de défendre sur l'homme comme un gladiateur, il répond présent et a éteint le géant Suédois.

Ibra a toujours joué dans des équipes qui dominaient le reste du championnat (Juve, Milan, Barcelone et PSG) et il n'avait plus qu'a planté 25 buts par saison. C'est encore plus vrai au PSG quand on voit le reste de la Ligue 1. Et en ligue des champions, c'est surement son cousin qui joue vu les performances. Bref, passons à autre choses et laissons Zlatan partir en fin de saison et ouvrir une nouvelle page de l'ére Qatari.

Deuxième raison de ce fiasco, la philosophie de jeu. Le PSG a toujours eu le même fonctionnement dans tous les matchs. On a 70% de possession, on fait des passes à n'en plus finir et devant, un éclair de Lucas, Di Maria ou Zlatan et le tour est joué. Sauf qu'en ligue de champions, la chanson n'est pas la même. ce n'est pas Darder ou Diabaté mais De Bruyne et Aguero, pas forcément le même niveau! Une pression constante, une justesse technique, et pas besoin de 50 occasions pour marquer. La est la différence, le PSG n'est pas habitué à ce genre de match et ne sait pas hisser son niveau et innover tactiquement. Le PSG doit pouvoir s'adapter à l'adversaire et trouver les clés pour les bloquer. A méditer.

Troisième raison, l’entraîneur. Blanc n'a jamais eu la carrure pour cette équipe et la mauvaise communication lors de son intronisation (il n'était que la 15éme roue du carrosse) ne l'a pas aidé.Ensuite, on connait la chanson : une colonne vertébrale Silva, Motta et Ibra et prenez vos responsabilités. Quand ces joueurs ne sont pas la on bricole. Mais être entraîneur n'est pas juste cocher des noms sur une feuille, c'est les faire évoluer, les faire briller et taper du poing sur la table quand ils sont mauvais. Est-ce Blanc a déjà laissé Ibra sur le banc? Non. Est-ce qu'il a déjà taper du poing sur la table? Non. Et la cerise sur le gâteau est bien sur la schéma du match retour et l'évolution de la rencontre. On balance un Aurier à côté de la plaque, un Motta cramé, un Cavani qui ne sait plus ce qu'il fait la et Marquinhos qui ne sait pas pourquoi il est passé après Van Der Wiel dans la hiérarchie. Ensuite Motta se blesse, mais comme Stambouli est la pour éplucher les oranges, on met le jeune Brésilien a sa place, et puis Aurier sort et Marquinhos recule. C'est a rien y comprendre. L'équipe est à l'image de l’entraîneur, pas assez forte pour le très haut niveau.

Une fois ces enseignements tirés, que doit faire Nasser? Premièrement, instaurer un centre de formation digne de ce nom pour enfin s'appuyer sur un vivier interne. On a eu les prémices avec Rabiot, Coman (qui brille au Bayern), Kimpembe (qui est le 4éme homme de la défense). Le PSG doit pousser dans cette direction. Recruter un directeur sportif de la trempe de Leonardo est essentiel aussi, avec un réseau important qui permet de convaincre plus facilement les joueurs de venir à Paris. Deuxièmement, les joueurs en bout de course doivent partir. Ibra prend toute la place de l'attaque, impossible d'avoir un top attaquant avec Ibra présent. Maxwell, très bon durant son passage au PSG, va partir également. Motta, cramé de chez cramé doit lui aussi quitter le navire. Nasser va rebâtir sur du neuf et s'appuyer sur le peu de certitudes de son équipe : Verrati, Rabiot, Silva, Lucas, Di Maria. C'est déjà pas mal.

Cela fait 4 ans que le navire QSI a débarqué à Paris et il s'était donné 5 ans pour gagner la C1. Cela tombe bien, la 5éme année est celle qui arrive.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article