Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le sport dans tous ses états

Le sport dans tous ses états

Actualités, histoires extras-sportives, crises, défaillance du système..Les ingrédients sont là, c'est parti pour la recette!

Football Français : Le salut de la Ligue 1 passe par l'étranger

Football Français : Le salut de la Ligue 1 passe par l'étranger

Et si la mentalité "made in Ligue 1" et le corporatisme prenaient fin dans le football Français ? On peut légitimement se poser la question car depuis quelques années, les hautes instances des clubs ont compris (après bien des années) qu'il fallait aller chercher la compétence à l'étranger car en Ligue 1, ça ne court pas les rues.

Ce constat est basé sur plusieurs exemples, exit Paris. Plusieurs gros clubs de Ligue 1 se sont tournés depuis quelques saisons vers l'étranger pour aller chercher leurs staffs, leurs entraineurs et joueurs. Plusieurs cas vont dans le sens de cette théorie.

L'OL et son président Aulas, qui se plaint de la concurrence déloyale par rapport au PSG et à l'investissement (anormal selon le président Lyonnais) ont décidé de faire rentrer IDG Capital Partners (groupe Chinois) à hauteur de 20% dans le capital Lyonnais. Plusieurs raisons à cela : Lyon continue son développement après l'inauguration de son stade en 2016 et 'introduction en bourse en 2007. Lyon a un plan de développement bien structuré et on ne peut que féliciter Aulas. Là où le bât blesse, c'est le staff. Aulas est le maître à bord et ne voyait pas d'un bon oeil l'arrivée d'un manager avec une carrure à l'international qui pourrait lui faire de l'ombre. Pour rappel, Lucien Favre était sur les tablettes de l'OL avant de signer à Nice, Garcia également avant de signer à l'OM. Seulement voilà, l'OL est à la traine en L1, Génésio n'est pas l'entraineur qu'il faut pour faire passer un cap à Lyon. Aulas à prévenu : "on doit être à 31 points à la trêve". Lyon en est à 13 après 10 journées, il lui en faut 18 sur les 9 dernières rencontres. Un parcours de champion...Génésio n'a pas le droit à l'erreur s'il souhaite voir le mois de Janvier du côté du Rhône. Si il venait à partir, le nom de Juninho revient avec insistance. Une idée qui donne envie.

L'OM est passé sous pavillon Américain cette année. Après plusieurs saisons de marasme complet où l'actionnaire était larguée, le président Labrune absent et une valse d'entraineur sans CV à part Bielsa, Marseille se remet à rêver. Les grandes manoeuvres ont commencé : Rudy Garcia arrive quelques jours après la vente et Zubizarreta est nommé directeur sportif (pour info, il était directeur sportif du Barca et de la sélection Espagnole). Un vent frais du côté de l'OM, ça fait du bien. Même si Garcia est Français, il a été sous les feux des projecteurs à la Roma et a passé un cap en Italie. Il n'a donc plus grand chose du coach Français actuel (jeu offensif, spectaculaire). La suite ? 200 millions injectés pour les deux prochains mercatos, ça promet. L’OM va vite devenir "the place to be".

Nice, c'est un peu la belle histoire de cette année. Racheté cet été par un groupe d'investisseur Chinois et Américains (ils possèdent 80% des parts), le GYM a pris une nouvelle tournure avec l'arrivée de Lucien Favre et de Mario Balotelli. Nice c'est le rêve Américain : un très joli (nouveau) stade, un public présent, une belle équipe et une première place pour le moment. Avec ce nouveau cadre, les Niçois vont passer un cap c'est certain. Le podium de la Ligue 1 leur tendra les mains sauf catastrophe. On a hâte de les voir en Ligue des Champions l'année prochaine.

Quid de Lille? Même dans le Nord de la France, les choses vont bouger. Lille est en discussion pour un rachat du club. Gérad Lopez (intéressé par l'OM d'abord) a jeté son dévolu sur le club du Nord. Lopez est accompagné par Luis Campos (ex directeur sportif de Monaco) pour reconstruire un staff et une équipe digne de ce nom. Bien sur, si cela se concrétise, Antonetti n'aurait forcément plus sa place, tellement son style de jeu semble dépassé, comme la majorité des clubs de Ligue 1. A voir.

Avec Paris, l'OL, L'OM et Nice, la Ligue 1 tient peut-être son futur "big four". Ces clubs ont revus leurs ambitions à la hausse avec l'arrivée d'étranger aux manettes des clubs. Il le fallait, pour l'intérêt du foot Français, pour les droits télé, pour attirer les gens dans les stades. Evidemment, la plus belle satisfaction de ces opérations sera de taper aux protes des championnats étrangers pour leur montrer que la Ligue 1 a su évoluer (il était temps), et qu'il faudra compter avec la France dans les années à venir. Bien que le foot Français soit encore à des années lumières de l'Espagne où de l'Angleterre, on peut imaginer sans problème que la L1 passera devant des championnats comme le Portugal où l'Italie si ces manœuvres fonctionnent. C'est ce qu'on souhaite, revoir du spectacle et des grands joueurs dans notre football.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric 11/11/2016 07:58

Bonjour,
Les plus grands clubs du monde le font depuis longtemps déjà. Cela peut réellement amener du progrès dans le football hexagonal.