Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le sport dans tous ses états

Le sport dans tous ses états

Actualités, histoires extras-sportives, crises, défaillance du système..Les ingrédients sont là, c'est parti pour la recette!

Open d'Australie : Roger est redevenu Federer !

Open d'Australie : Roger est redevenu Federer !

8 Juillet 2016, la dernière apparition de Federer lors du dernier Wimbledon, et une défaite en demie face à Raonic en 5 sets. Depuis, le néant. Le Suisse avait disparu des radars à cause d'une blessure. 6 mois après, le Suisse est en demi-finale du premier Grand Chelem de l'année. A 35 ans, il a démontré qu'il pouvait encore tutoyer des sommets tennistiques et physiques.

Cette Open d'Australie est l'édition du "papy boom". Zverev, Nadal et Federer. A plus de 30 ans, les deux derniers cités ont montré qu'il ne fallait pas les enterrer. Pour l'Espagnol, le premier vrai test était ce match face à Raonic. Une démonstration en 3 sets (6/4 7/6 6/4) qui montre qu'il faudra compter sur lui jusqu'au bout.

Pour Federer, c'était la grande question : Ou en est-il sur le plan tennistique et physique? Deux premiers tours tranquilles et un premier gros morceau au 3ème tour : Thomas Berdych, 10ème joueur mondial capable de battre n'importe qui sur un match. Le match, justement, n'a pas eu lieu. Federer l'a dominé, laminé par moment et a montré que son âge n'avait aucun impact sur lui. Son tennis était aérien, Berdych est resté figé au sol. Jamais inquiété sur ses mises en jeu (95% de points gagnés après son premier coup sur son premier service, 40 coups gagnants contre 16 pour le Tchèque), le Suisse était serein et appliqué.

Une équation était résolu : son tennis est en place. Son Physique ? Même réponse. Il a martyrisé le Japonais Nishikori (5ème joueur mondial) en 5 sets en huitièmes de finale. Physiquement, il a été au dessus de son adversaire et a tenu la distance, en atomisant le Japonais par moment. Du grand Federer, très grand. A ce niveau là, ce n'était surement pas Zverev, qui a battu Murray en huitièmes, qui allait l'inquiéter : 6/2, 7/5 6/2 et 1h32 plus tard, revoilà papy Fed en demie d'un grand Chelem (41ème demie et 13ème à Melbourne).

Demain, Roger Federer affrontera Wawrinka pour une place en finale. Une occasion (de plus) pour marquer l'histoire et sa légende. Le Suisse ne chasse plus les records, il les a (presque tous) dépassé. Il joue pour le plaisir et c'est bien là sa plus grande force. Ce match s'annonce explosif, spectaculaire. On a déjà hâte.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article