Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le sport dans tous ses états

Le sport dans tous ses états

Actualités, histoires extras-sportives, crises, défaillance du système..Les ingrédients sont là, c'est parti pour la recette!

Roland Garros : Nadal, l'histoire te remercie.

Roland Garros : Nadal, l'histoire te remercie.

Il y a 15 jours, Dimanche 28 Mai, le coup d'envoi du second Grand Chelem était donné. Les pronostics allaient bon train : Djokovic allait-il réaliser le doublé ? Tsonga en route pour une première ? Wawrinka en reconquête ? Tout était réuni (même le soleil, c'est dire) pour un tournoi ouvert aux multiples rebondissements. Mais15 jours plus tard, le suspense a fini comme Wawrinka : démoli, KO debout. 

Mais en devait-il être autrement? La réponse est bien évidemment non, non et non. Mais prenons le temps d'analyser tout cela sur la totalité du tournoi. Djokovic arrivait plein de doutes sur la terre battue Parisienne, Murray faisait plus figure de challenger que de favori, Wawrinka sortait d'une pré-saison sur terre moyenne et les Français voient le fossé se creuser de plus en plus avec les meilleurs.

Finalement, il ne pouvait y avoir qu'un homme a la reconquête d'un trophée qui l'a consacré meilleur terrien de l'histoire de ce sport : Nadal. Le couteau entre les dents dès le premier tour, une soif de victoire plus importante que tous les autres, un mental hors norme et un physique a 400%. Avec ces conditions, celui qui avait remporté 9 Roland, ne pouvait que s'imposer et rentrer dans l'histoire, en s'imposant une dixième fois. Pour l'histoire du sport, pour le sportif et pour l'homme qu'il est, il devait gagner. Nous pouvons aimer Federer, Djokovic ou Murray, on ne peut que saluer la performance. Car même si son jeu n'est pas aussi fluide et beau qu'un Federer, c'est une débauche énorme d'énergie et s'il n'est pas au mieux physiquement, il ne peut y arriver. A jouer comme cela, un seul homme pouvait l'arrêter, Stan Wawrinka. Au moins le bousculer. Et coïncidence, les deux hommes se sont affrontés en finale.

Un dimanche ensoleillé, une petite trentaine de degrés et la finale s'annonçait épique, le combat rude. Combat qui n'a pas eu lieu. Un joueur a fait sombré l'autre. Dés le début de match, le résultat était connu. Un Wawrinka amoindri, sans aucune ressource, a été dépassé par un joueur hors du commun et hors du temps sur cette surface. 3 sets et 2h plus tard, Nadal s'est écroulé sur le court, reprenant le trophée qu'il n'aurait pas perdu sans une défaillance physique ces dernières années.

On pourra toujours dire que ces adversaires ne sont pas arrivés a leur meilleur niveau à la porte d'Auteuil, rien n'enlève la victoire de l'Espagnol. Il a survolé le tournoi et ses adversaires. Pour l'histoire du sport, dans quelques années, on pourra dire que l'on a vécu l'un des plus grands moments du tennis. Alors, merci pour cela.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article